Ils sont passés par le CFPPA… et ce sont eux qui en parlent le mieux !

Elise Chatellard, apprenti au CFA Piémont Pyrénées – UFA de Pamiers

Issue d’une famille nombreuse, j’ai toujours apprécié travailler en extérieur notamment au potager familial. Ma formation initiale m’a d’abord conduite vers des études dans la restauration et l’hôtellerie. Rapidement, j’ai voulu ré-orienter mon activité professionnelle mais il est compliqué de franchir le pas lorsqu’on est en activité.
Pour sécuriser mon choix, je suis passée par le dispositif ADEMA (Accès des Demandeurs d’Emploi aux Métiers Agricoles), me permettant de réaliser un stage de 3 semaines au sein de l’exploitation pour laquelle je suis en apprentissage aujourd’hui.

Samuel et Virgnie Dezileau  et Audrey Baudoin m’ont laissé ma chance, ils ont cru en moi, c’est grâce à eux si j’en suis là aujourd’hui. Suite à cette période de stage, nous avions le projet de nous associer. Le contrat d’apprentissage était la solution idéale pour profiter de ces deux années pour acquérir l’expérience nécessaire, obtenir ma capacité professionnelle et travailler ensemble sur ce projet d’association. Ce projet a finalement évolué puisque j’envisage à présent une installation avec mon épouse. Mais cela ne change en rien ma motivation et mon implication. Sur l’exploitation, je m’investis beaucoup, j’apprends vite et je suis toujours volontaire.

Inauguration de la Stabulation de Pamiers

Gazette Ariégeoise : Inauguration de la Stabulation de Pamiers

Présence de Carole Delga

Reportage fait par un formateur d’un chantier d’élagage

Élagage par les élèves du CFPPA Ariège – Comminges sur la commune de Bonrepos-Riquet

Constance, apprentie de 24 ans en 2e année de brevet professionnel Responsable d’exploitation agricole

« Je suis au lycée agricole de Pamiers, en 2e année de brevet professionnel Responsable d’exploitation agricole Production Animale, option bovin lait, transformation laitière.

Je travaille à la Ferme du Pesquié à l’Abbaye du Pesquié à Serres Sur Arget en Ariège. Nous exploitons des bovins à lait et notre transformation fromagère est certifiée agriculture biologique.

Mes activités au quotidien sont la traite, le soin aux animaux, les bovins, les porcins et les volailles. Je gère leur alimentation, note mes observations, m’occupe de leur litière. En transformation laitière, je fabrique des fromages à pâte molle, pressés ou frais et les commercialise sur les marchés de Foix et de Tarascon.

J’ai trouvé mon patron grâce à la chambre d’agriculture et aux formateurs du CFPPA, Centre de formation professionnelle et de promotion agricole de Pamiers.

Trouver un patron a été assez compliqué au départ, suite à de nombreux refus à cause soit de mon âge, car la rémunération est plus élevée plus on avance en âge, soit du non besoin d’apprenti ou de besoins différents des miens.

Tout s’est arrangé lorsque j’ai été dirigée vers le Pesquié qui correspondait exactement à mes attentes.

Je me suis inscrite en BP car je voulais acquérir expérience et diplôme ainsi qu’être rémunérée, tout en étant en contact avec les animaux et la nature. De plus, je voulais revenir aux sources après avoir essayé d’autres domaines en ville. Ma mère avait une exploitation similaire à celle du Pesquié durant mon enfance. Elle a finalement arrêté et se consacre à son métier de vétérinaire. Ce domaine ne m’était donc pas inconnu et ça me tenait à cœur.

L’apprentissage c’est pour moi le mélange pratique et théorique, le contact et l’échange avec les autres apprentis, l’échange et le soutien des formateurs et des maîtres d’apprentissage. Ces derniers, travaillant sur la ferme, m’ont permis de prendre confiance en moi grâce à l’autonomie, aux responsabilités et à la confiance qu’ils m’apportent.

De plus, j’acquiers de l’expérience, je suis rémunérée, je rencontre du monde et j’aurai, j’espère, un diplôme reconnu par l’État.

Dans la plupart des cas, l’apprenti est formé selon l’activité et la méthode de travail de l’employeur. Il connaît très bien l’entreprise et le travail qui s’y fait. Il est donc très intéressant, professionnellement parlant, de rester en collaboration avec ce dernier pour l’entreprise. Ainsi, le patron peut l’embaucher en toute confiance.

Être motivé, patient, observateur et attentif, organisé, méthodique, ambitieux et confiant sont les qualités indispensables pour exercer ce métier !

À celles et ceux qui veulent faire comme moi, je dirais qu’il faut trouver un lieu d’apprentissage correspondant à ses attentes, un lieu de travail où l’on se sent bien et où l’activité est plaisante au point de parler de son travail à son entourage avec plaisir et sourire.

Il faut oser communiquer et exprimer ses idées tant aux maîtres d’apprentissages qu’aux formateurs. On montre ainsi sa motivation et le fait de prendre son travail à cœur permet de prendre davantage confiance en soi.

Soyez ordonné, sérieux et à jour, au niveau de votre travail et des dossiers à faire au CFA ! »